Thèmes

bienvenue bonjour cadres création france histoire lecture merci moi monde paysage travail

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Afrique (9)
· Amérique du nord (7)
· Amérique du sud (7)
· Asie (20)
· Europe (18)
· Océanie (2)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· TOKYO. (JAPON)
· ALGER. (ALGERIE)
· ORAN. (ALGERIE)
· MADRID. (ESPAGNE)
· STOCKHOLM. (SUEDE)

· SAO PAULO. (BRESIL)
· MEXICO. (MEXIQUE)
· DAKAR. (SENEGAL)
· NEW YORK. (ETATS-UNIS)
· LONDRES. (ROYAUME-UNI)
· BOMBAY. (INDE)
· SEOUL. (COREE DU SUD)
· ROTTERDAM. (PAYS BAS)
· san Francisco
· BELGRADE. (YOUGOSLAVIE)

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Statistiques

Date de création : 19.06.2007
Dernière mise à jour : 02.01.2010
64articles


ROTTERDAM. (PAYS BAS)

Publié le 29/06/2007 à 12:00 par Meddeh BELKANICHI
ROTTERDAM. (PAYS BAS)
Salut... Bienvenue, je vous propose de partir à Rotterdam...

Rotterdam est donc la deuxième ville des Pays-Bas, elle est habitée par plus d'1 million de personnes. Enfin, elle est surtout connue parce qu'il s'agit du plus grand port mondial, puisque cette ville est située en province de Hollande Méridionale, avec donc un accès direct sur la Manche et la mer du Nord.

Alors, à l'origine Rotterdam était un village, et la future ville est née de la construction d'une digue vers 1240 sur la Rotte, rivière qui se jetait dans le Nieuwe Mars, l'un des bras du delta commun de la Meuse et du Rhin. Mais, Rotterdam est aussi née de l'installation d'une colonie près de cette digue. Elle accède à l'état de Cité par les chartes successives, en 1299, puis en 1328, mais il faut surtout attendre 1340, pour que Guillaume, comte de Hollande, lui accorde son statut définitif de ville. Rotterdam devient déjà à cette époque un port de pêche et assure ainsi des exportations de harengs. Mais son véritable essor ne date que de la seconde moitié du XVème siècle, avec notamment la gloire d'Erasme, qui est un érudit, un humaniste hollandais, et permit ainsi une certaine notoriété de la ville. Cependant, l'émancipation de Rotterdam est nettement freinée par des troubles et tensions sous le règne de Charles Quint et surtout sous Philippe II.

En 1563, la ville de Rotterdam est accidentellement détruite par un incendie, puis la ville est occupée par les troupes Espagnoles de Maximilien Van Boussu, qui tentent de reprendre les lieux qui sont dans les mains des Anglais. Finalement, Rotterdam reprend du devant et chasse les Espagnols. Elle accueille par la suite les artisans d'Anvers, qui fuyaient l'inquisition. A la fin du XVIème siècle, un plan d'agrandissement et de rénovation du port et du canal maritime, dote alors Rotterdam d'un nouveau et vaste quartier portuaire équipé de plus de dix bassins profonds. Au XVIIIème et XIXème siècle, elle échange ses produits, et cela de façon ininterrompue avec la France et l'Angleterre, puis elle se tourne vers l'Indonésie et l'Amérique et devient l'une des étapes la plus importante de la compagnie des Indes Orientales. En 1622, la ville compte 45 000 habitants et jusqu'à 1795, Rotterdam accroît sa population de 117%, un taux qui s'explique non seulement par sa prospérité économique, mais aussi par son ouverture religieuse; elle accepte même les milliers de réfugiés, à la suite de la révocation de l'Edit de Nantes en 1685.

La ville est par la suite intégrée à la république batave de 1795 à 1806, puis au royaume de Hollande de 1806à 1810, avant d'être annexée à l'empire Français de 1810 à 1813. En fait, elle est la victime du blocus occidental, qui provoque le déclin de ses activités portuaires. Cette période de récession ne prend fin qu'en 1863, avec le creusement d'une nouvelle voie d'eau, la Nieuw Waterweg en communication directe avec la mer, sous la direction de Pieter Caland. Il est vrai aussi qu'avec la séparation en 1830, de la Belgique et de la Hollande les difficultés étaient moindres. D'autre part, de 1870 à 1940, Rotterdam se dote de 20 nouveaux bassins, qui s'ajoutent donc aux précédents. Cependant, la Seconde Guerre Mondiale a mis à mal ces récents aménagements puisqu'ils sont détruits lors du Raid de Luftwaffe, le 14 mai 1940, mais ces infrastructures sont reconstruites par la suite.

Avec un trafic annuel largement supérieur à 300 millions de tonnes, le port de Rotterdam occupe incontestablement le premier rang mondial pour le tonnage des marchandises chargées ou déchargées. Mais son essor date surtout du XXème siècle, Amsterdam qui gardait l'avantage jusqu'ici. C'est grâce aux différents aménagements, canaux, bassins... avec un accès direct sur la Manche et la mer du Nord. Elle dispose de nos jours de trois ports pétroliers, et c'est surtout la situation géographique de Rotterdam qui explique sa croissance exceptionnelle dès le XXème siècle. Ce port dispose de plus d'un arrière pays très tendu grâce à la présence de la voie rhénane, qui est le principal axe de navigation intérieur, qui dessert notamment les régions les plus industrialisée d'Allemagne, si bien qu'un cinquième des marchandises de tout le port, soit 60 millions de tonnes passent la frontière germano-néerlandaise.

On retiendra aussi que près de 70% du trafic dans le port sont des entrées, essentiellement d'hydrocarbures, minerais métalliques et des denrées d'origines agricoles, en particulier des fruits tropicaux. Rotterdam qui cherche d'autre part, à s'intéresser de plus en plus aux ports voyageurs. Enfin, pour terminer sur ce port, son attrait repose surtout sur son organisation, la rapidité des opérations, mais aussi sur sa grande capacité de stockage, de ses entrepôts, et l'existence de services annexes, comme par exemple, celui de la réparation navale.

Au niveau de la ville même de Rotterdam, il faut savoir que l'agglomération comprend surtout des quartiers construits à la fin du XIXème et XXème siècle. En effet, la ville historique, aux dimensions assez modestes, n'a jamais habritée plus de 60 000 personnes. Rotterdam lourdement éprouvée par les bombardements de 1939-1945, qui n'ont laissé que quelques vestiges miraculeusement épargnée, comme l'hôtel de ville. En plus de cela, la forte croissance de 1870 à 1930, est témoignée par la prolifération de quartiers assez monotones, de maisons basses, de résidences bourgeoises et surtout ouvrières. Les formes d'urbanisation récentes comprennent les cités-jardins, avec des maisons individuelles et de grands ensembles. Les noyaux anciens de Schiedam et de Vlaardingen habitée par 100 000 Rotterdamois, qui ont conservé leur potentiel portuaire, forment maintenant avec le reste de Rotterdam, une agglomération continue. La rive sud, reste toujours le fief d'une urbanisation future toujours plus poussée.

Quant à la morphologie urbaine, elle est facilement remarquable par sa sectorisation, avec au nord-ouest les entrepôts et activités industrielles, les résidences au nord-est et au sud-ouest de la ville. Au centre, se trouvent les commerces. Il est vrai qu'avec la disparition des anciens bâtiments d'avant-guerre, cela a permis, contrairement à Amsterdam, de créer de vastes avenues et larges espaces de stationnement, bordées d'immeubles à étages, occupés eux par des sociétés commerciales ou financières, entre autre. Dans ce même centre sont remarquables, les salles de cinémas ou de concerts, les théâtres, restaurants, agences de voyages, grands magasins ou encore la fameuse Galerie piétonne: la Lijnbaan, qui fut la première du genre en Europe. L'on estime à 100 000, le nombre de personnes travaillant dans ce centre urbain, essentiellement des cadres et des employés de bureaux.

Une agglomération de cette taille, coupée par des voies importantes, pose de délicats problèmes de circulation: la jonction entre les deux rives est assurée depuis 1942 par le Maastunnel, auquel se sont ajoutés en 1964, le pont de Brienenard, et en 1967 le Benelustunnel, ainsi qu’une ligne de métro achevée dès 1968. Cette dernière qui a permis de diminuer l'engorgement des principaux axes routiers. Paradoxalement, malgré ces aménagements, la ville de Rotterdam a perdu depuis ces trente dernières années environ 100 000 habitants. Enfin, même s'il faut s'attendre peu à peu à un ralentissement de la croissance industrielle, le renforcement du pouvoir de direction économique de celle-ci, constitue le meilleur gage d'avenir.

Merci, vous pouvez me laisser vos remarques...

Venez visionner Rotterdam sur http://www.dailymotion.com/video/x7nrec_les-villes-du-monde-rotterdam_travel


Commentaires (8)

TOUKEMBANO le 07/10/2008
tres ravis de votre commentaire ;je voulais mon stage de logistique des ports maritimes dans ce port de rotterdam
Mon blog


blin le 17/09/2011
cool roterdam japprend sa en se moment en histoire


ggg le 18/09/2011
vous savait combien mesur le port
http://aurore.centerblog.net


Lydie le 27/09/2011
J'ai une question : Quels sont les atouts de l'arrière-pays de Rotterdam ?
Merci.


Anonyme le 02/11/2011
SLT JE PENSE QUE LE PORT MESUR 32,45 KM


Anonyme le 09/01/2012
bonjour


Biiiiiiiiiiiiiiiip le 18/01/2012
Le Port de Rotterdam Aujourd'hui mesure environ 40 km de long et des projets de constructions sur la mer sont en cour.


raison le 28/03/2012
Une présentation intéressante. Seule petites remarque: le port n'est pas sur la Manche mais sur la mer du Nord. Par ailleurs Rotterdam n'est plus le premier port mondial mais le troisième derrière Shanghai et Singapour.
cordialement
jean raison


Ecrire un commentaire


DERNIERS ARTICLES :
KOBE. (JAPON)
Kobé est une ville du Japon, sur l’île d’Honshu, peuplée par plus d’1 600 000 personnes. Kobé située à 30 kilomètres d’Osaka, date de l’ère Meiji, de 1868 à 1912, époque
TORONTO. (CANADA)
Toronto est une ville du Canada, principale ville du pays, et capitale de la province de l'Ontario, peuplée par près de 3 millions de personnes. Cet emplacement reconn
JERUSALEM. (ISRAEL)
Jérusalem est la capitale de l'Etat d'Israël. Une ville habitée par environ 400 000 personnes. Jérusalem cœur religieux, centre de toutes les convoitises puisque juifs, c
KYOTO. (JAPON)
Kyoto est l'une des principales villes du Japon, dans l'île de Honshu. Kyoto, une ville habitée par près de 2 millions d'habitants. Kyoto qui veut dire "ville-capitale".
KIEV. (UKRAINE)
Kiev est la capitale de l'Ukraine, ancienne ville de l'ex-URSS. Elle est peuplée par près de 2 millions d'habitants, alors qu'elle était occupée par 847 000 personnes en
forum