Thèmes

francisco histoire histoire population difficultés ville rio ville

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Asie (20)
· Afrique (10)
· Amérique du sud (7)
· Europe (18)
· Amérique du nord (7)
· Océanie (2)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· TOKYO. (JAPON)
· ALGER. (ALGERIE)
· ORAN. (ALGERIE)
· MADRID. (ESPAGNE)
· STOCKHOLM. (SUEDE)

· SAO PAULO. (BRESIL)
· MEXICO. (MEXIQUE)
· DAKAR. (SENEGAL)
· NEW YORK. (ETATS-UNIS)
· LONDRES. (ROYAUME-UNI)
· BOMBAY. (INDE)
· SEOUL. (COREE DU SUD)
· ROTTERDAM. (PAYS BAS)
· san Francisco
· BELGRADE. (YOUGOSLAVIE)

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Statistiques

Date de création : 19.06.2007
Dernière mise à jour : 02.01.2010
64 articles


RIO DE JANEIRO. (BRESIL)

Publié le 29/06/2007 à 12:00 par Meddeh BELKANICHI Tags : histoire population difficultés ville rio
RIO DE JANEIRO. (BRESIL)

Rio de Janeiro est une ville de 10 millions d'habitant. Située au sud-est du pays brésilien, elle est remarquable par sa présence sur le littoral atlantique.

 

Peuplée à l'époque par des indigènes, ce n'est qu'en 1502, au lendemain de la découverte du nouveau continent, que la baie de Guanabara est reconnue par le Portugais André Gongalvez qui pensait avoir trouvé l'embouchure d'un fleuve qu'il baptisa alors Rivière de Janvier. Et il s'y attache rapidement pour s'enrichir notamment de la nature, avec des exportations massives de sucre entre autre, vers l'ancien monde.

 

Alors que les Portugais veulent le monopole des lieux, Français et Espagnols tentent aussi de s'implanter mais sont repoussés par les Portugais donc maîtres de Rio de Janeiro. Cette ville déjà valorisée par le sucre, révèle aussi d'autres ressources comme l'or et le diamant.

 

Au début du XIXème siècle, avec les guerres napoléoniennes, le roi Jean VI du Portugal s'exile avec sa cour à Rio de Janeiro en 1807, ce dernier qui s'intéresse à cette ville permet alors son organisation et son embellissement. Quinze ans plus tard, le 7 septembre 1822, une date importante pour le Brésil puisqu'il devient indépendant, ce qui permet à Rio de Janeiro de devenir la capitale du pays, statut qu'elle perdra bien plus tard en 1960.

 

On retiendra que son poids démographique a augmenté passant de 67 550 Cariocas en 1880 à plus de 2 millions en 1933. Cette croissance est due à une forte immigration extérieure mais surtout intérieure, si bien qu'en 1950, seulement un peu plus de la moitié des habitants de la ville était originaire de celle-ci.

 

Aujourd'hui, aux facilités portuaires du site original, se sont imposés des inconvénients majeurs dès lors que la croissance de Rio de Janeiro s'est accélérée, et cela depuis surtout 1945. Le site est désormais bien étroit, la progression de l'urbanisation se fait donc vers le sud et le nord. Le processus se produit le long des côtes Atlantique où l'on y remarque les quartiers chics de la ville, avec des villas luxueuses avec vue sur la mer.

 

Le paradis de Rio qui s'oppose brutalement avec l'enfer des favelas, ces quartiers d'intense pauvreté, qui eux se développent à l'intérieur des terres, toujours plus loin des côtes plagiaires. Ces quartiers ont accueilli en grande majorité les ruraux chassés par l'exode rural. Ces quartiers qui accueillent tout de même aussi les industries industrialo-portuaires, permettant ainsi des emplois. Bref, le contraste reste saisissant entre le sud peuplé par les "blancs" , les classes moyennes et aisées, correctement équipées en services urbains et en infrastructures; et le nord où y vit une population beaucoup plus colorée, bien souvent sous le seuil de pauvreté, dans ces favelas sous équipés et mal desservis.

 

Quant au centre de la ville il reste le fief des centres d'affaires, quartiers hérissés de tours abritant de nombreux bureaux. Les activités sidérurgiques sont en plein essor tout comme les activités de constructions navales, de raffinage ou encore de pétrochimie.

 

Un mot sur le tourisme avec des curieux qui affluent encore et toujours, même si ces dernières années, il est vrai que leur nombre diminue avec les craintes face aux réels problèmes d'insécurité qui sont présents à Rio de Janeiro. Les touristes assistent au Carnaval, qui fait de cette ville, une cité qui scintille et qui passionne le monde entier. Les écoles de samba et les cortèges permettent un gros coup de pouce au tourisme, puisque c'est au moment de ces événements que le nombre de touristes culmine.

 

Laissez-moi vos suggestions.

 

Venez visionner Rio de Janeiro sur http://www.dailymotion.com/video/x7lhei_les-villes-du-monde-rio-de-janeiro_travel



Commentaires (1)

Bangerter le 22/03/2010
super bien ce blog il m'a beaucoup aidé pour mon exposé et teste! Merci Beaucoup!
Mélanie
http://jenaipas.centerblog.net


Ecrire un commentaire


DERNIERS ARTICLES :
KOBE. (JAPON)
Kobé est une ville du Japon, sur l’île d’Honshu, peuplée par plus d’1 600 000 personnes. Kobé située à 30 kilomètres d’Osaka, date de l’ère Meiji, de 1868 à 1912, époque
TORONTO. (CANADA)
Toronto est une ville du Canada, principale ville du pays, et capitale de la province de l'Ontario, peuplée par près de trois millions de personnes.   Cet emplacement rec
JERUSALEM. (ISRAEL)
Jérusalem est la capitale de l'Etat d'Israël. Une ville habitée par environ 400 000 personnes. Jérusalem cœur religieux, centre de toutes les convoitises puisque juifs, c
KYOTO. (JAPON)
Kyoto est l'une des principales villes du Japon, dans l'île de Honshu. Kyoto, une ville habitée par près de 2 millions d'habitants. Kyoto qui veut dire "ville-capitale".
KIEV. (UKRAINE)
Kiev est la capitale de l'Ukraine, ancienne ville de l'ex-URSS. Elle est peuplée par près de trois millions d'habitants, alors qu'elle était occupée par 847 000 personnes
forum